Vendredi 19 avril 2019

MORLAIX

Atelier d’Yvon Follorou
(cour des artistes, à côté des Moyens du bord, Manufacture des tabacs)
– 17 h 30
Lectures de Tarik Hamdan – en arabe par l’auteur et en français par Jean-Pascal Dubost –, Maël Guesdon et Valérie Rouzeau
– 19 h 30
Repas participatif
– 21 h
Performance FIB_R par le duo Forages (Gladys Brégeon et Vincent Goudard)


FIB_R
UNE PERFORMANCE PAR LE DUO FORAGES

goudardbregeon_fibroscopie_juin2015_stripemontage2-copieCréation 2015
Durée 40 mn
FIB_R
est une performance audio-visuelle conçue et interprétée par FORAGES. Sons et images opèrent sur scène en temps réel. FIB_R nous plonge dans un corps, celui de la fibre optique. L’œil s’ouvre sur son invisible omniprésence, pénètre les tissus du réseau et ausculte les processus à l’œuvre.
Forme élémentaire présente à l’état naturel dans l’univers, la fibre forme une ossature de faisceaux structurant la matière (végétale, minérale, animale) dont l’industrie s’est largement inspirée. Ainsi la fibre optique tisse le réseau internet en traversant les continents autant qu’elle plonge dans le corps humain à des fins médicales. Elle nous projette à la fois dans le macro- et le microcosme, dans une temporalité abolissant les frontières de l’espace physique. Du code à la parole, le langage se liquéfie, devient un fluide irriguant une représentation du monde exaltée par l’amplification de l’espace mental. De part et d’autre de la scène et d’un écran qui les sépare, un homme et une femme sont les protagonistes d’un dialogue qui se compose dans un espace indéfini, traversant les strates de données, les flux de digits, les essaims de photons. Leurs communications sont prises dans un cycle de métamorphoses audio-graphiques incarnant les modalités de ces échanges. Le réseau agit comme un 3e protagoniste, environnement possédant son propre rythme, ses propres règles. Les manipulations d’images numériques (par interfaces multi-touch) et analogiques (captations via caméra microscope et endoscope) sont réalisées sur scène en temps réel. Elles génèrent et explorent la fibre comme un environnement organique, dans lequel le langage, déconstruit puis reconstruit, tente de trouver sa voie, du signe au poème.


Publicités