Vendredi 14 avril 2017

MoyensdubordMORLAIX

Galerie des Moyens du bord (Manufacture des tabacs)
– 17 h
Restitution théâtrale du projet participatif de mail-art initié par l’association Travesías
– 19 h Apéro dînatoire participatif
– 20 h
Vidéo, mouvement(s) et poésie
6 vidéos expérimentales de 4 à 20 mn
de Jean Yves Cousseau, Élodie Claeys et Caroline Cranskens, Gabriela Golder, Violaine Guillerm
En présence de Jean Yves Cousseau, Caroline Cranskens
et Élodie Claeys, Violaine Guillerm

La projection des vidéos est en entrée libre, participation aux frais bienvenue…


> UN PARCOURS VIDÉO POUR DIRE L’INTIMITÉ,
LES EXILS, LES ASSIGNATIONS…

Violaine Guillerm nous offre presque des documents en travail, comme des notations sur une partition, cherchant à faire entendre et voir l’intimité de petites histoires, de petits déplacements. Ses vidéos mélangent poèmes, musiques (elle est également bassoniste) et images parcellaires des corps ou des paysages…
Jean Yves Cousseau propose une mise en image des textes de Sarah Clément, une bouche masculine lit le texte d’une femme… un entre sexe (ou un entre genre) qui nous perd, qui perturbe nos coutumes et nos identités et réinvente d’autres relations, « humides » ou « sèches »…
Nous avons aussi retenu deux vidéos de Gabriela Golder : la première, Heroica, qui a été présentée dans de nombreux festivals, est une chorégraphie silencieuse de femmes contraintes aux travaux domestiques, hommage à cette part privée et jamais reconnue ; l’autre, Possible, cherche à faire voir le déplacement toujours à réinventer, et forcément dans le mouvement, de l’identité d’une femme.
La dernière vidéo présentée est un extrait d’environ 20 mn d’Ederlezi (le retour du printemps) d’Élodie Claeys et Caroline Cranskens, film de près de 3 h. Très influencé par Chris Marker, ce film alterne entretiens et échappées cinématographiques, entre Lille et Lisbonne, où il est question d’une société boiteuse et de moins en moins solidaire, de mémoire, de changements, de migration, d’exils…

 

Publicités