Sandrine Jacquemont

Sandrine_JacquemontAprès une formation basée sur la biomécanique à l’Œil du Silence en 1997, Sandrine Jacquemont entre à l’Ecole du Théâtre national de Bretagne (TNB). À sa sortie de l’école, elle joue dans La Petite Boutique des horreurs, comédie musicale mise en scène par Jean-Michel Fournereau (Cie Orpée) à Auray.
De 2001 à 2002, elle tient le premier rôle dans La Cerisaie de A. Tchékhov, créée au Carré – Scène nationale de Château Gontier avec Jean Beaucé (Cie Digor Dor), et commence à transmettre le théâtre au travers de différentes actions culturelles.
Elle travaille ensuite avec le Théâtre des Opérations, dirigé par Eric Houguet, et y interprète trois pièces et un cabaret de Bertolt Brecht et Heiner Müller, dont Tracteur qui est créé à « Mettre en Scène » au TNB en 2006. Elle joue également dans Le Village en flamme de  Rainer Werner Fassbinder au Théâtre du Soleil sous la  direction de Xavier Deranlot (Cie Fanadeep), et crée La Belle du téléphérique de et avec Julien Simon (Cie Ô Well Belle) au festival des « Petits Riens » à Châtelaudren.
Parallèlement, elle intègre le collectif d’artistes Ateliers 415, où elle met en espace de nombreuses lectures, et met en scène avec Stéphanie Peinado un texte jeunesse de Fabrice Melquiot : Bouli Miro, créé en 2007 au Préau – Scène nationale de Vire.
De 2008 à 2010, avec la Cie 13/10è en Ut, elle interprète deux œuvres de Witold Gombrowicz : Bakakaï, puis Yvonne, princesse de Bourgogne, où elle tient le rôle titre. En 2011 elle retrouve Stéphanie Peinado (Cie À Cœur Ouvert) qui cette fois la met en scène sur Shitz de Hanokh Levin, créé à L’Office culturel de Fougères, et sur Un certain Plume de Henri Michaux de 2014 à 2015.
De 2013 à 2016, elle est professeure d’art dramatique au conservatoire de Vitré. En 2016, elle joue Le Réveil de Dario Fo, mis en scène par Véronique Widock (Cie les Héliades), et en 2017, Clément Pascaud  (Cie Le Point du Soir) la met en scène sur Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce, créé au Théâtre de Poche de Hédé et au TU à Nantes.