Expositions

DEUX EXPOSITIONS, DEUX LIEUX, TROIS ARTISTES

Claire Cuenot, Agnès Dubart et Julie Aybes

Corps-mémoires

Du mardi 24 avril au dimanche 13 mai 2018

MORLAIX
La médiathèque Les Ailes du temps
5, rue Gambetta
ouvert. : mardi, 13 h 30/19 h ; merc. et ven., 10 h/12 h et 13 h 30/18 h ; sam., 10 h/12 h 30 et 13 h 30/17 h (fin de l’exposition le 12 mai)
Vernissage le mercredi 9 mai à 17 h 30

HUELGOAT
La galerie méandres (ex-galerie du Ko)
27, rue du Pouly
ouvert. : tous les jours, 14 h/18 h, sauf les jeudis 26 avril et 3 mai et le lundi 7 mai
Vernissage le mardi 8 mai à 18 h


Claire Cuenot, peintre et sculptrice, et Agnès Dubart, graveuse, confrontent leurs regards, par les sens et les techniques. Et renouvellent un dialogue entre texte et image, puisqu’elles sont également au croisement de ces deux médias. Toutes les deux utilisent le multiple comme support en faisant régulièrement des livres d’artiste à partir de leurs propres textes ou en confrontant leurs créations à des textes d’auteurs contemporains reconnus.
L’idée de mémoire traverse les corps qu’elles représentent : mémoire à travers des corps-suaires, pour la peinture de Claire Cuenot, des silhouettes, souvent sombres, qui restent, qui témoignent d’un existant disparu ; et, pour les gravures d’Agnès Dubart, des corps en folie, en carnaval, en mythe, d’un temps jadis de nouveau apparu… quelque chose qu’on pourrait qualifier d’enveloppes ou d’écorces, comme des souvenirs flottants… Elles pourraient témoigner d’un désastre presque oublié, dont quelques réminiscences subsistent, comme des témoignages qui permettent néanmoins d’avancer, d’espérer au nom même de ces vaincus. Ce serait alors comme un fil de mémoires et d’idées un peu délirantes qui parcourent ainsi les œuvres.
C’est dans ce sens que nous avons demandé à Julie Aybes de présenter ses vidéos : ses images des landes des monts d’Arrée, et la façon dont elle les met en scène, donnent à voir une certaine permanence comme un maintien de la mémoire, une certaine résistance… une sorte de contrepoint à la disparition et à l’oubli, mais qui ne va pas sans une forme de nostalgie.


 

Exposition Agnès Dubart, galerie méandres © Julie Aybes


 

Exposition Claire Cuenot, galerie méandres © Julie Aybes

Publicités